Améliorer l’attractivité d’un territoire, tisser des liens entre habitants, renforcer l’activité économique en dehors des périodes estivales, le tiers-lieu pourrait-il être le nouvel eldorado du tourisme ? Si les ouvertures de lieux hybrides se multiplient en Nouvelle Aquitaine (coworking, fablab, coliving, maison du tourisme et des associations…) elles se font en concertation avec les acteurs du territoire dans une dynamique collaborative.

Rapprocher offices du tourisme et tiers-lieux c’est à quoi s’emploient la coopérative des tiers-lieux et le réseau des Offices du tourisme en Nouvelle Aquitaine depuis 2015. La Journée de rencontres du 18 janvier dernier à La Rochelle a été l’occasion de retours d’expérience sur le sujet.

 

tourisme-et-tiers-lieux

Spécificités des offices du tourisme et des tiers-lieux

 

Les Offices de tourisme apparaissent comme de vrais « professionnels » de l’accueil. Leur mission s’adresse au plus grand nombre, ils savent d’ailleurs s’appuyer sur la population et ils fonctionnent très bien en réseau. Cependant, les Offices de tourisme sont, de par leur nature, plus contraints dans leur capacité à mettre en place de nouveaux modèles mais leur volonté d’innover reste forte.

Point fort : leur ancrage territorial, leur capacité à capter un large public

Les tiers-lieux sont perçus comme plus libres et flexibles dans leur matière d’appréhender leur public. Ils peuvent personnaliser l’expérience de leurs visiteurs et entretenir un lien particulier avec les utilisateurs du lieu. Par contre, c’est un réseau assez jeune qui peinerait parfois à travailler en synergie et la concurrence entre les lieux en proximité sur un même territoire pourrait être un frein.

Point fort : leur modèle communautaire et collaboratif, leur capacité à s’adapter aux nouveaux usages

« La vocation d’un tiers-lieu c’est de rapprocher les gens »
 Isabelle Siroy, co-présidente de l’association l’Ouvre-Boîtes

Une culture commune à inventer

Seule 1 personne sur 10 franchirait la porte de l’office de tourisme, selon un professionnel du tourisme. Les retours d’expérience croisée entre tiers-lieu et office du tourisme en région Nouvelle Aquitaine amènent certaines clés de réflexion sur le devenir possible du tourisme :

  • Capitaliser sur les nouvelles ressources. Les porteurs de projet « tiers-lieu » amèneraient de nouvelles compétences, une approche « animation » porteuse d’une « ouverture d’esprit ». De plus ils sont en mesure de capter une nouvelle cible notamment les travailleurs nomades.
  • Jouer les synergies entre office de tourisme et tiers-lieu. Des partenariats entre les deux structures permettent entre autre chose, une meilleure visibilité pour les tiers-lieux, une nouvelle manière d’atteindre les touristes pour les offices de tourisme, et l’opportunité de développer une offre originale et adaptée aux nouveaux besoins des touristes.
  • « Prendre le temps de l’appropriation et de la concertation ». La genèse de nouveaux projets « tiers-lieux » ou de redéfinition de l’office de tourisme peut s’appuyer sur un temps de préfiguration long mais indispensable à la réussite du projet : acculturation, connaissance des attentes de part et d’autre, mobilisation des communautés (habitants, entreprises, associations). Ce temps de concertation favorise la création d’un écosystème autour du projet.
  • Définir un cadre structurant :  identifier des interlocuteurs et créer une structure commune où chacun
    puisse trouver sa place afin que le projet ne dépende pas d’une entité en
    particulier.
  • Ajuster la
    formation
    des agents d’accueil aux nouveaux usages. Les attentes et des besoins des touristes changent et les agents d’accueil des offices de tourisme peuvent avoir besoin d’être formés pour mieux y répondre (exemple cité : des agents d’accueil un peu « bousculés » par les touristes qui s’installent pour bénéficier du connexion internet mise à disposition)
  • Trouver un modèle économique du tiers-lieu pour atteindre un équilibre financier après une première période de gestation du projet. Réflexion à mener sur des budgets conjoints au travers de convention menées entre offices de tourisme et tiers-lieux. Selon l’un des interlocuteurs de la Région, un bon partenariat est la mise en disposition d’un espace public et la délégation de la gestion du lieu à un collectif.

Des opportunités pour les territoires à conforter

 

Les frontières entre vie professionnelle et loisirs tendent à devenir poreuses.  En témoigne l’émergence du workation, contraction de l’anglais « work » et « vacation » encore en marge mais bien réel.

Qu’il vienne seul en séjour hors-saison ou en famille pendant les vacances, le nouveau travailleur nomade a un besoin
d’équipement professionnel sur son lieu de villégiature. Il n’est pas connu des offices de tourisme.   

Plus largement, le tourisme d’affaires évolue et peut être un terrain fertile à l’expérimentation.  Ces nouveaux voyageurs recherchent l’originalité et la proximité avec le territoire local, des services que pourraient apporter les tiers-lieux avec des offres
packagées.

Certaines pistes de réflexion évoquées  :

– Encourager une dynamique collective pour proposer des formats d’expérience inspirantes

– S’appuyer sur des structures facilitatrices comme les PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural)

– L’intérêt pour la cible voyageur nomade et petits groupes (moins de 50 personnes) : avoir des destinations inspirantes spécifiquement conçues pour eux

« La prochaine révolution se fera avec les tiers-lieux (…),
 il est nécessaire d’adapter l’offre des offices du tourisme »
Nicolas JABAUDON, Directeur Général de l’Office du tourisme Médoc Océan

DES TIERS-LIEUX ET PROJETS HYBRIDES EN NOUVELLE AQUITAINE

Arrêt-Minute
Pomérol – 700 habitants (milieu rural)
Depuis 2011
Coworking Gouvernance : association
Fonctionnement : auto-gestion bénévole
L’espace de coworking Arrêt minute s’est associé à une réflexion commune avec l’office du tourisme. Une convention a été signée avec l’office du tourisme et Arrêt Minute a intégré des prestations de tourisme d’affaires dans son offre de service en faisant appel aux savoirs-faire de ses coworkers (offre de traiteur, photographie…). 
Arrêt Minute 34, route de Catusseau, Pomerol 09 50 89 22 25
arretminute.fr

A l’Ouest
depuis 2017
Lacanau (à une heure de Bordeaux) 4 500 habitants
coworking
Gouvernance : association A L’Ouest à l’origine du projet et qui s’est constitué dès 2015
Fonctionnement : gestion bénévole + d’une personne en prestation de services à raison de 10 heures par mois (joindre les réseaux de commerçants, des entrepreneurs..) L’espace de coworking à l’Ouest compte une trentaine d’adhérents. Ouvert en juillet 2017, le projet a bénéficié du soutien de la Région, de la Communauté de Commune Médoc Atlantique et de la Ville de Lacanau convaincu de l’intérêt d’une offre alternative pour capter des travailleurs-touristes nomades.
Parmi les objectifs ?
– Faire vivre aux visiteurs une expérience au plus près de la vie locale
– Faire perdurer l’attractivité du territoire au-delà de période estivale en s’appuyant sur le tiers-lieu comme référent alternatif et animateur du territoire auprès d’une communauté d’entrepreneurs.
1 rue Edmond About 33680 LACANAU Ville http://a-louest.org/

« Cowork en Ré »
village de Loix sur l’île de Ré
Depuis 2017
Coworking , domiciliation d’entreprise, médiation professionnelle
Gouvernance :  SASU et association
Fonctionnement : Facilitatrice bénévole
L’été dernier, L’espace de coworking « Cowork en Ré » a accueilli entre 20 et 30 travailleurs nomades en journée. La fibre numérique accessible dans l’espace de coworking constitue un vrai atout sur un territoire où internet et wifi passent parfois très mal.
Pour mener à bien son projet, Nathalie Wiederkehr, la fondatrice, est en relation avec la communauté de communes.

 

 

crédit photo : cowork en Ré

Un partenariat d’affaires a été formalisé avec l’office du tourisme 44 et intègre notamment :

  • Un partenariat économique : par exemple, les demandes de réservation d’hôtel pour entreprises formulées auprès de l’espace de coworking sont orientées vers l’office de tourisme
  • Un Partenariat d’idées
  • Un Partenariat matériel : l’espace de coworking peut être mis à disposition des agents de l’office du tourisme
    « Sans ce partenariat, difficile de se faire connaitre » indique Nathalie Wiederkehr
    Natalie joue aussi un rôle d’information touristique, très souvent « interrogée sur les bons plans ». Elle participe à faire connaitre la région autrement en démontrant qu’une vie à l’année possible. En particulier, l’objectif est de conforter une offre de saison sur les mois d’avril, mai, et juin en ciblant les travailleurs nomades de la « startup nation ».
    12 chemin du Corps de Garde 17111 Loix – Tel : 06 99 19 35 59 www.cowork-en-re.com

L’Ouvre-Boîtes
Couhé (Vienne) 1800 habitants
Coworking
Depuis mai 2017
Gouvernance : Association en co-présidence
Fonctionnement : 2 ETP  à venir
Le collectif à l’origine du projet, constitué en association, a le souhait de redynamiser le tissu local en proposant des activités à un large public : habitants, travailleurs indépendants ou salariés, associations. Un partenariat a été conclu avec la communauté de communes.
En 2020, Le lieu sera accueil dans un bâtiment qui appartient à la communauté de communes qui prend en charge la rénovation.

 L’objectif est de renouveler l’image de la ruralité, le lieu veut aussi être un point relais pour réinventer l’office du tourisme et s’ouvrir à d’autres populations notamment les touristes étrangers. C’est un travail de concertation de longue haleine pour faire émerger de nouvelles manières de concevoir l’accueil touristique en régions.

Le lieu accueille des résidents autour du bien-être : sophrologues, art-thérapeutes, producteurs locaux. https://www.facebook.com/ouvreboites86

  « On est le lien humain qui complète la vitrine numérique en partenariat avec l’office du tourisme » Isabelle Siroy, co-présidente de l’association L’ouvre-boîtes

Le tiers-lieu de Bègles
26 400 habitants (à
40 minutes de Bordeaux)
Depuis
mai 2016
Coworking
Gouvernance : Association
Fonctionnement : bénévoles + 1 facilitatrice à mi-temps rémunérée
Le tiers-lieu est hébergé à titre gratuit par la municipalité dans d’anciens bâtiments municipaux. Le lieu est géré par une association loi 1901 à l’origine du projet.
Le tiers-lieu mène actuellement une réflexion sur la dimension touristique du territoire. En partenariat avec les étudiants du master tourisme AGEST, des projets exploratoires sont menés pour mettre en valeur le patrimoine de la commune.
https://www.facebook.com/TiersLieuBegles/


La Halle de Clairac
Clairac – 2500 habitants (Lot et Garonne)
Depuis juillet 2018
Gouvernance : association
Fonctionnemnet : 1 ETP

 

halle de clairac

 

 

crédit photo : La Halle de Clairac

L’office de tourisme de Clairac avait engagé de réflexion afin de faire face à l’érosion des flux touristiques.
A l’initial, le projet d’un tiers-lieu a dû faire face à de nombreuses réticences, le conseil municipal n’y était pas favorable. Après 2 ans et demi et de nombreuses rencontres avec les différents acteurs du territoire (entreprises, associations, habitants…), une association a été créée par un collectif de néo-ruraux.
Le lieu est aujourd’hui accueilli dans des anciennes halles d’une superficie de 180m2 qui ont été réhabilitées grâce à la communauté d’agglomération. Le lieu est tout à la fois :

  • un café type associatif très intergénérationnel,
  • un espace d’animation (scrapboooking jeux…) à l’image d’une maison pour tous,
  • un point d’information avec une manière très conviviale de mettre en contact habitants et visiteurs
  • un espace de vie sociale en partenariat avec les allocations familiales

    Les associations du village commencent à investir le lieu. L’office du tourisme qui était au départ du projet laissera la place à une association mixte pour gérer le lieu. ¼ de salaire de la facilitatrice continuera à être financé par l’office du tourisme.

Place de la Halle, 47320 Clairac

page facebook

Le Patio
Depuis avril 2015
Coworking et coliving
Gouvernance : Association
Fonctionnement : Bénévole et salariée CDI
33110 Le Bouscat en Gironde – 23 400 habitants
Le Patio est un appartement de 120 m2 avec 4 chambres. Il propose une offre de co-working au rez-de-chaussée et d’hébergement à l’étage pour les travailleurs nomades. L’association est locataire du lieu. L’offre a été lancée en avril 2018 ; le lieu comptabilise 540 nuitées depuis l’ouverture. 80 coworkers ont déjà rejoint le lieu.
212 Avenue de Tivoli, 33110 Le Bouscat https://lepatiocoworking.fr/

Nouvelle
Aquitaine : une ambition territoriale forte en matière de tiers-lieux

La région Nouvelle Aquitaine est leader
national en nombre de tiers- lieux :

220 tiers-lieux sur le territoire dont 157 hors métropole dont beaucoup d’initiatives rurales. L’objectif est d’atteindre les 300 d’ici 2020. La région s’emploie à aider la constitution de tiers-lieux en lien avec La DATAR, l’ESS, et le secteur de l’agriculture.

Avec l’Appel à Manifestation d’Intérêt
« Développer les tiers-lieux », la région propose une aide à l’amorçage
d’un tiers-lieu pour soutenir un modèle économique qui devrait être viable sur
3 à 4 ans.

La coopérative des tiers-lieux est un réseau qui accompagne le mouvement des tiers-lieux en Nouvelle-Aquitaine. En particulier, le collectif aide porteurs de projets et acteurs publics dans leur démarches et réflexions. La coopérative propose des formations, journées d’échanges et d’études, ainsi qu’une veille et un recensement des lieux sur la région. La coopérative des tiers-lieux – Quartier Génial – 29 Chemin Richelieu à Floirac (33270)