Le  sommet Change now, le rendez-vous de l’innovation positive  qui s’est tenu à Station F, en septembre dernier a placé cette nouvelle édition sur le thème de  la mode durable. L’occasion de faire le point sur les initiatives en matière de développement durable.

L’économie circulaire comme modèle alternatif à la fast fashion

Nous ne pourrons définitivement plus nous habiller comme avant.L’industrie textile est la plus polluante après la pétrochimie et particulièrement énergivore. Selon le rapport de la foundation Ellen Mc Arthur, les impacts négatifs de l’industrie textile devraient augmenter de manière drastique d’ici 2050.

rapport de la fondation à télécharger  ici

Si le constat est particulièrement terrible, des solutions existent mais devront mobiliser tous les acteurs : états, collectivités, marques, citoyens.

 En 2007, La France est le premier pays à avoir ratifié une loi qui engage la responsabilité des entreprises commercialisant des TLC (Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures – TLC) dans la prise en charge des déchets issus de leurs produits. Aussi, les marques ont l’obligation soit de mettre en place un processus de collecte et recyclage de leurs produits soit de contribuer avec l’aide d’opérateurs accrédités à la valorisation de leurs déchets.

En France, l’organisme accrédité Eco TLC collecte l’éco-contribution versée par les fabricants et distributeurs de la filière textile,  coordonne et promeut les actions en faveur d’un une filière de recyclage performante ave l’objectif d’une mode 100% recyclée.

En parallèle, Eco TLC a créé la Fibre du Tri qui est une plateforme à destination du grand public qui vise à sensibiliser sur les bonnes pratiques et à informer sur les 44 000 points d’apport volontaire (PAV) dans lesquels peuvent être déposés textiles et chaussures usagés.

Une nouvelle génération de créateurs et de startups s’engagent vers une mode durable

De nouvelles marques émergent et proposent des modèles calées sur l’économie circulaire et les critères de l’éco-responsabilité.

Quelques exemples

La Nu Wardrobe est une plate-forme de partage de vêtements en ligne pour une garde-robe toujours renouvelée, optimisant le cycle de vie des vêtements.

Clothparency  est une nouvelle plateforme numérique   aide le consommateur  à acheter ses vêtements en pleine conscience de leur impact sur l’environnement et sur l’humain.

We dress fair est un eshop qui proposent une sélection de marques de mode éthique et responsable, en matière naturelle, biologique ou recyclée.

Modestologie est une toute jeune marque française qui crée des ne collection unique de hauts en édition limitée, au design minimaliste, réalisées avec des matières naturelles et certifiées, à des prix abordables, et une traçabilité garantie.

 

Encourager l’innovation et accompagner les acteurs de la filière à imaginer des vêtements éthiques et éco-conçus

L’organisme Fashion for Good, basé à Amsterdam, opère dans le monde entier pour encourager les innovations durables dans le domaine de la mode. Il collabore avec des marques (C&A, Zalando, Adidas par exemple) , des fournisseurs et des détaillants sur un grand nombre de programmes. L’un d’entre eux, nommé « Scaling Programme » (programme de mise à l’échelle), soutient les innovations dans l’habillement et la chaussure, sur le modèle de l’économie circulaire.

 

Fashion for Good vient d’inaugurer le premier musée à Amsterdam dédié à la mode et aux innovations en matière d’éco-conception et de développement durable. Ce musée appelé « Fashion for Good Experience » a l’objectif de sensibiliser le grand public aux bonnes pratiques et encourager les acteurs de la filière à limiter  leur impact sur l’environnement.

 

 

 

 La plateforme sloweare  réalise tout un travail d’information et de sensibilisation de la mode éco-responsable. Elle propose notamment des éco-fashion tours pour partir à la découverte de nouvelles marques.

Les Galeries Lafayette ont lancé leur  programme Go For Good en proposant  400 marques mode, beauté, maison et alimentaire éco-responsable. Pour accompagnement ce mouvement, un pop-store sera dédié aux produits éco-responsables du magasin du boulevard Haussmann et des événements dédiés dans le magasin Haussman avant d’être disséminé dans tout le réseau.