Ouvert depuis 2016, la coopérative Pointcarré est un lieu hybride au croisement entre l’Economie Social et Solidaire et l’artisanat situé à Saint Denis (93). Ancien garage, le lieu est à la fois une boutique d’artisanat local, un café et lieu de petite restauration, un fablab et centre de formation.

Au nord de Paris, le territoire de Plaine commune
était une des plus grandes zones industrielles d’Europe. Le territoire a muté à la fois en activités tertiaires et en friches culturelles comme le 6B, La Villa Mais d’Ici, la Briche qui ont contribué à façonner une véritable culture alternative.

Pour autant, il n’existait pas de lieu pour valoriser et vendre les projets des artisans locaux.

Le collectif à l’origine du projet de la Coopérative Pointcarré se compose d’acteurs issus pour la plupart de l’insertion, de l’ESS et de l’artisanat, du patrimoine.

 C’est un projet qui a émergé à l’occasion du salon « Foire des savoir-faire solidaires de Saint Denis » explique Elie Preveral, codirecteur de la coopérative Pointcarré. Convaincus qu’il y avait une offre et une demande en matière d’artisanat local, une dizaine d’exposants se sont réunis pour monter le projet auquel s’est associé par la suite la mairie de Saint Denis. Il a fallu cependant 10 ans avant que le Coopérative Pointcarré ne prenne forme. Les travaux se sont développés sur 2 ans en 2014 et 2016.

Structure et financement du projet

La coopérative a mis en place un co-financement de 500 000 euros dont un tiers de subventions (région Ile de France) et deux-tiers d’emprunts auprès des acteur de l’ESS, comme la NEF, France active, Initiative France, le crédit coopératif, la banque populaire. 

 

La coopérative Pointcarré c’est :  

  • Une société coopérative d’intérêt collectif par actions simplifiée (SCIC-SAS) regroupant des usagers, des collectivités, artisans, sous-traitants avec une structure de gouvernance démocratique.
  • 75 associés
  • 70 000 euros de capital social
  • 5 salariés dont 3,5 ETP

 

La mairie a mis en place une convention d’occupation à titre gracieux pendant 14 ans en contrepartie de la prise en charge des emprunts.

« Le status de la SCIC nous est apparu évident et en lien avec l’ADN du projet. De plus, ce statut permet de travailler avec la collectivité »

Elie Preveral

Un lieu pour 3 fonctions

 L’activité du lieu se déploie sur 450 mètres carrés et comprend :

  • une boutique d’objets artisanaux locaux dont de la bijouterie, carteries, gravure sur bois
  • un café avec une restauration légère et un brunch le dimanche tous les 15 jours organisé par Simone et Yvette, restauration végétalienne locale
  • un fablab et un centre de formation.

 L’émergence des machines à commande numérique a modifié le travail artisanal. La coopérative accompagne aujourd’hui les artisans créateurs dans l’acculturation digitale en proposant des formations. Par ailleurs, le fablab accueille des projets de prototypage d’artisans ou designers. 

Le lieu est aussi de centre de formation notamment pour les entreprises coopératives et des structures d’insertion qui veulent muter vers un modèle d’entreprises coopératives.

En partenariat avec la fondation Orange, la coopérative dispense des formations « Fablab solidaire » avec des publics éloignés de cette culture.

 Les revenus sont générés pour un 1/3 par la boutique, 1/3 par la restauration et 1/3 par l’activité de formation

20 bis, rue Gabriel-Péri, à Saint-Denis

 http://www.pointcarre.coop/