En France, seuls 6% des collaborateurs en entreprise seraient « engagés ». A l’autre extrême, 69% seraient qualifiés de « désengagés » et 25% seraient quant à eux « activement désengagés », c’est-à-dire se positionnant en véritables opposants à l’entreprise (selon baromètre Gallup sur l’engagement des salariés).

Ce sont les chiffres que partageait Isaac Getz, docteur en psychologie et en management et auteur du concept de l’entreprise libérée au CNAM lors d’une session sur le design with care organisée par la chaire de philosophie à l’hôpital et l’agence de design Les Sismo.

 Un tel niveau de désengagement conduit nécessairement à se poser la question de ce qu’est une « bonne » entreprise et plus largement qu’est-ce qu’une « vie bonne » selon la définition d’Aristote.

  Devenir jardinier plutôt que manager

 Qu’est-ce qui pousse donc un salarié à être ou non motivé par son travail ?

Isaac Getz prend l’image de fleurs qui dépérissent dans un vase ; inutile de leur proposer le dernier iphone pour qu’elles relèvent la tête… De l’eau, un peu de lumière combleront leurs besoins.

Il en va de même pour leur salarié ; pour créer l’engagement, il conviendra de créer l’environnement naturel dans lequel il pourra satisfaire ses besoins selon 3 critères :

 1 la notion d’égalité intrinsèque :  il y n’a pas d’individu supérieur à l’autre

2 la réalisation de soi

3 l’autonomie 

 Le concept d’entreprise libérée n’est pas un modèle, mais une philosophie qui s’envisage sur la base de la liberté et de la responsabilité. Cette philosophie se co-construit avec les salariés et se façonne en fonction du caractère unique et spécifique de l’entreprise et de l’héritage dont elle dispose.

Le dirigeant est la clé de voûte de l’ensemble ; il s’agira pour lui d’avoir résolu des problématiques d’égo et de lâcher-prise.

Mais les entreprises qui ont fait le choix de l’entreprise libérée s’engagent dans un chemin long et difficile. En effet, parmi les 4 types d’innovation cités par Isaac Getz l’innovation organisationnelle dans laquelle s’inscrit l’entreprise libérée est de loin la plus difficile.

 Les 4 types d’innovation selon leur degré de difficulté (du plus facile au plus difficile) :

1 – innovation produit

2- innovation process

3 – innovation des modèles économiques des activités

4 – innovation organisationnelle

 

Exemple

Souvent cités en référence, le groupe Gore-Tex s’est organisé selon un organigramme relativement plat libérant ses salariés du carcan du management pour les responsabiliser sur la base de la confiance et en organisant le travail en  équipe projet, où le rôle de manager s’est effacé au profit de celui d’associé.

 

 Design with care 

Le séminaire sur l’entreprise libérée a été accueilli par la chaire de philosophie à l’hôpital. Créée à l’initiative de Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, la chaire a pour but d’aborder la question du soin sous l’angle de la philosophie et de l’éthique.

 

Un cycle de séminaires s’intéressant plus précisant à la démarche du design with care a été créée en partenariat avec Antoine Fenoglio, designer et co-fondateur des l’agence de design les Sismo afin d’apporter un éclairage sur différentes thématiques comme la nature, les politiques publiques, le monde de l’entreprise, le digital.

Issue des sciences sociales et du monde anglo-saxon, la notion du Care ou « prendre soin de » interroge sur notre rapport aux autres, l’attention portée aux plus fragilisés et de manière plus générale place l’individu et son bien-être au centre des préoccupations.

 

C’est dans ce cadre qu’a été abordé la notion de bien-être au travail et plus précisément sur ce que les modèles des entreprises libérées pouvaient amener comme inspiration à des modèles plus traditionnelles de management.

  

Bibliographie de Isaac Getz :

 L’entreprise libérée. Comment devenir un leader libérateur et se désintoxiquer des vieux modèles, Fayard, 2017.

La liberté ça marche, Flammarion, 2016.

Liberté & Cie, Flammarion, 2016

« Leadership sans ego » Fayard, Mars 2019.

 

Séminaire design with care :

 L’ensemble des conferences est ouvert à tous.

  • A voir les précédentes conférences sur le design with care (vidéos)  et la programmation à venir:

https://chaire-philo.fr/seminaire-design-with-care-2018-2019/

 

  • A lire : Genèse du projet du séminaire design with care :

https://chaire-philo.fr/wp-content/uploads/2018/11/DesignWithCare-1.pdf